Voici une petite vidéo de présentation.

J’ai toujours été intéressée par le corps humain et il m’est naturellement venu à l’idée de chercher une discipline qui alliait les remèdes naturels et la connaissance du corps humain dans sa généralité et sa globalité.

C’est comme ça que j’ai commencé un cursus de 3 années d'études à l'institut IHMN à Namur où je continue à me former à la naturopathie.

 

Cette philosophie holistique, (envisager le corps humain dans sa globalité, avec cette conscience d’équilibre que le corps tend toujours à retrouver) m’a tout de suite fascinée.     

 

Mais qu'est - ce que la naturopathie ?

 

C'est avant tout une philosophie de vie.

Chacun sait, mais aime oublier, que ce qui nous arrive au niveau de la santé vient en partie de choix que nous faisons et qui ne nous sont pas toujours bénéfiques.

Je parle de l’hygiène de vie (alimentation, stress, sommeil, sédentarité, etc).

 

Eh oui malheureusement, nous payons souvent pour nos erreurs et nos excès ! Et je fais partie de ces pauvres victimes des cacahuètes enrobées, Chips paprika, mais aussi des fêtes arrosées entre amis et j'en passe. Aïe aïe aïe quand notre foie nous donne les signaux d'alertes. Cet organe auquel on ne pense que lorsqu'on mange trop de chocolat ou trop d'œufs mais qui en fait est bien plus sollicité que cela !

 

C’est un organe majeur, qu’on accable quotidiennement.

Ce serait évidemment très simple si on pouvait continuer nos excès sans complexe, avaler une petite pilule et hop on est reparti de plus belle. Malheureusement, le corps a ses limites et la pilule qui soulageait pour un temps ne suffit plus. Le corps dit STOP.

Ce n'est pas en disant aux symptômes de se taire qu'on améliore les choses...

Et ce n'est que lorsqu'on arrive au stade où ça ne va vraiment plus, que l'on s'inquiète et qu'on essaie de comprendre la source du problème ...

Généralement, on boude les conseils parce qu’ils ne sont franchement pas drôles et on a l’impression qu’on ne peut plus rien manger…

Même s’ils sont bien sympas, parce qu’ils nous font gagner du temps, les produits à éviter à tout prix ce sont les aliments transformés. Ils sont sans vitalité, bourrés d’additifs, de colorants, de sucres, de sels etc. Tous ce qu’il faut pour encombrer un organisme et arriver aux maladies dites de civilisations.

 

Heureusement, les mentalités changent. Les gens achètent « local » et les potagers reviennent dans nos jardins !